Le monde de la bande dessinée vient de perdre l’un de ses géants, sinon « le » dernier des géants d’un certain âge d’or. Jean Giraud, plus connu sous le nom de Moebius, est mort ce samedi 10 mars à l’âge de 73 ans des suites d’une longue maladie.
Dessinateur et scénariste, père entre autres du lieutenant Bluberry, il laisse derrière lui une œuvre monumentale, marquée notamment par un trait d’une prodigieuse aisance et par une inclinaison assumée pour la dualité artistique. Ce n’est pas un hasard si Jean Giraud a mené toute sa carrière en signant avec deux pseudonymes : Gir, avec lequel il a dessiné la série western Blueberry dans une veine réaliste ; et Moebius, versant fantastique de sa personnalité, incarné à travers les personnages d’Arzach, de l’Incal ou encore du Major. La fausse désinvolture de son style a marqué plusieurs générations de dessinateurs qui voyaient en lui la référence ultime.

Moebius est également l’un des fondateurs de Métal Hurlant magazine français de bande dessinée de science-fiction qui a été édité par Les Humanoïdes Associés bien connu des amateurs du genre.

Maitre de son art Moebius travail également avec les plus grands tel que George Lucas qui s’inspire des visions de Jen Giraud pour son film la Guerre des étoiles. En 1978, il travail avec Ridley Scott pour le permier Alien ou Moebius dessine la fameuse combinaison de Sigourney Weaver et certains intérieurs du vaisseau Le Nostromo. Dès la fin des années 80 il participe également au film Tron puis c’est au tour d’un certain Luc Besson de faire appel à Moebius pour travailler sur son film Le Cinquième élément…

Bon voyage à toi Moebius…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.