Kyle Eastwood, David Linx, Paolo Fresu, Erik Truffaz : que des pointures internationales. De très beaux concerts pour le jazz et pour la photo aussi. De toute façon l’un ne va pas sans l’autre : si la musique ne passe pas bien les photos sont moins bonnes. C’est comme ça y a rien à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.