Dimanche 25 août : Nous voilà à St Gilles. Nous trouvons une place devant la cave coopérative.  Nous sommes dimanche après midi et tout à l’air désert. Nous nous avançons en ville et là nous découvrons que c’est la fête ou plutôt la feria. Tout le monde est aux arènes où à lieu une corrida. A proximité les bodegas et nous entendons les cris venant du public dans les arènes. Un peu effrayés et horrifiés nous éloignons et cherchons l’abbatiale. Magnifique façade qui rappelle l’église de St Trophime à Arles et qui est caractéristique des églises provençales.

Description : IMG_2692.jpg
Description : IMG_2699.jpg

St Gilles : l’Abbatiale  et  l’ancienne poste

Avant que la foule ne sorte des arènes nous regagnons le bataeu où nous passons une soirée calme malgré le brouhaha qui provient des bodegas et du centre ville tout proche.

Lundi 26 août : Nous reprenons la navigation direction Aigues Mortes. La navigation est très rapide : il faut dire qu’il n’y aura pas d’écluses avant le canal du midi. Ici nous sommes au niveau de la mer Méditerranée et il n’y a aucune dénivelée avant de « monter » vers Béziers. A Aigues Mortes nous nous amarrons au port au pied des remparts. L’endroit est très sympathique et nous décidons d’y rester 2 nuits.

Description : IMG_2699.jpg
Description : IMG_2700.jpg

En direction d’Aigues Mortes et boréal au pied des remparts d’Aigues Mortes

Nous apprenons que le port se trouve dans le domaine maritime. A environ 5 kms si on traverse le port se trouve Le Grau du Roi et la mer est juste là.

Très touristique le centre ville est malgré tout très agréable. Dés que l’on s’écarte des 2 axes touristiques on trouve la fraicheur des rues provençales, le sourire, le franc parler de ces habitants. Nous trouvons également là de vrais artisans boulangers, bouchers et en particulier un fumoir où l’on fume tout : viandes séchées, grillades, poissons… et surtout le saumon d’Ecosse ou de Norvège. Le seul fumoir de la côte méditerranéenne.

Description : IMG_2709.jpg
Description : IMG_2714.jpg

Aigues Mortes : Coucher de soleil et les remparts by night

Description : IMG_2733.jpg
Description : IMG_2738.jpg

Aigues Mortes : Les remparts et une rue piétonne

Aigues Mortes nous a beaucoup plu. Nous reviendrons après tout ce n’est pas si loin de chez nous.

Mercredi 28 août : Départ vers Carnon ou Palavas, nous verrons bien. Dés la sortie d’Aigues Mortes le canal traverse le Vidourle et longe l’étang de Mauguio sur tribord. Plus au loin l’aéroport de Fréjorgues. Sur bâbord on aperçoit les bâtiments de la Grande Motte. Nous traversons les Cabanes du Roc un petit hameau de pêcheurs, difficilement accessible en voiture, avec pins parasols. Magnifique et authentique.

Description : IMG_2746.jpg
En direction de Carnon
Description : IMG_2755.jpg
Traversée des Cabanes du Roc
Description : IMG_2752.jpg
Description : IMG_2763.jpg

Les cabanes du Roc

A l’entrée de Carnon, le port est là : il est squatté par le loueur Les Canalous. Il est en bordure de la voie rapide, et de toute façon complet. Nous continuons donc sur Palavas.
Le port de Palavas ne nous plaît pas : les pontons sont très courts et en béton armés avec ferraillage protégés par de vieux pneus. Pendant la pause du midi nous décidons de continuer jusqu’à Maguelonne.

Description : IMG_2774.jpg
En allant sur Palavas : épave
Description : IMG_2777.jpg
Palavas : au fond la mer
Description : IMG_2785.jpg
Le canal traverse l’étang de Maguelonne
Description : IMG_2788.jpg
Boréal à Maguelonne

Pour ceux qui ne connaissent pas, Maguelonne est une presqu’île se situant dans l’étang de Maguelonne. Au XIéme siècle on construisit une cathédrale qui servit de refuge aux papes fuyant Rome et l’Italie pendant les guerres internes.
Nous sommes chanceux nous trouvons là un ponton pour nous tout seul. Nous allons profiter de ce séjour pour visiter l’île et prendre un bain de mer. Pour Jean Michel c’est un peu retour aux sources : c’est ici à Maguelonne qu’il a préparé son dossier pour son examen final en 1983 épreuve de géodésie.

Description : IMG_2792.jpg
Description : IMG_2797.jpg

Maguelonne : péniche restaurant et l’étang

Description : IMG_2816.jpg
Description : IMG_2821.jpg

Maguelonne : la cathédrale et la plage

Description : IMG_2828.jpg
Description : IMG_2847.jpg

Maguelonne : Les cabanes et coucher de soleil
Vendredi 30 août : c’est avec regret que nous quittons Maguelonne. Direction Frontignan.

Description : IMG_2862.jpg
Description : IMG_2865.jpg

Sur la grande ligne droite des Aresquiés

A Frontignan, à nouveau chanceux, nous passons le pont levant à 13 h alors que partout il est noté 16h. Vraiment un problème de communication chez VNF… Nous faisons quelques emplettes et repartons vers Bouzigues : l’étang de Thau est juste là.

Description : IMG_2868.jpg
Sortie de Frontignan
Description : IMG_2869.jpg
L’étang de Thau : au fond Sète le mont St Clair

De nouveau notre horizon s’élargit : l’étang de Thau est là comme une petite mer intérieure (d’ailleurs tout le baisage est maritime). Nous accostons à Bouzigues que nous connaissons pour y être déjà venus en bateau. Nous resterons là 2 nuits pour profiter de la spécialité locale : les huitres … Une fois de plus nous sommes chanceux car le samedi soir nous assistons, depuis le bateau, à une démonstration de joutes sur l’eau.

Description : IMG_2875.jpg
Boréal à Bouzigues
Description : IMG_2895.jpg
Port de Bouzigues : voiles latines
Description : IMG_2897.jpg
Description : IMG_2907.jpg

Bouzigues : démonstration de joutes sur l’eau
Dimanche 1er septembre : Nous partons : nous devons traverser l’étang avant un coup de tramontane prévu dans l’après midi. La navigation sur l’étang de Thau consiste en un chenal balisé qu’il faut suivre jusqu’au phare des Onglous. Il longe les parcs à huîtres de Bouzigues, Mèze et Marseillan. C’est ce que nous faisons en moins de 2 heures.

Description : IMG_2927.jpg
Description : IMG_2929.jpg

Etang de Thau : parc à huîtres et ville de Mèze

Description : IMG_2939.jpg
Description : IMG_2941.jpg

Le phare de Onglous et là devant nous le but de notre voyage : le canal du midi

Devant nous le canal du midi est là et c’est à avec émotion que nous nous y engageons. Après avoir passé notre première écluse depuis une semaine nous arrivons à Agde. Le canal du midi traverse le fleuve Hérault : nous allons remonter l’Hérault jusqu’à Bessan.

Description : IMG_2964.jpg
Description : IMG_2970.jpg

L’Hérault : sauvage et navigable jusqu’à Bessan où se trouve un ponton

Sur environ 10 kms l’Hérault est navigable : très agréable et très peu fréquenté nous trouvons à Bessan un ponton auquel nous nous amarrons.

Mardi 3 septembre : départ pour Béziers. Nous retrouvons le canal du midi : ses ponts, ses écluses, ses platanes enfin ce qu’il en reste … avant l’arrivée à Béziers il en reste sur certains tronçons … mais bien malades … Sur le trajet nous croisons beaucoup de bateaux de locations mais pas de bateaux privés. Pas de commerce sur le canal du midi si ce n’est des péniches hôtels luxueuses.

Description : IMG_2974.jpg
Pont des trois yeux
Description : IMG_2975.jpg
Les derniers platanes … et pour certains bien malades

                                   

Description : IMG_2979.jpg
Description : IMG_2980.jpg

Béziers : écluse aval et coucher de soleil sur le port

Mercredi 4 septembre : Nous quittons Béziers. Le pont canal et les écluses de Fontserannes sont là dés la sortie du port. Depuis notre dernier passage, les éclusiers sont toujours aussi ronchons, aboyeurs et désagréables.
Qu’y faire ??

Description : IMG_2996.jpg
Description : IMG_2997.jpg

Boréal sur le pont canal à Béziers

Description : IMG_3001.jpg
Description : IMG_3004.jpg

En approche de Fonserannes et l’échelle d’écluses de Fonserannes

Aussitôt passé Fonserannes nous sommes sur le bief le plus long du canal du midi : 52 kms sans écluses… Nous continuons notre parcours et après le tunnel de Malpas (160m) et la traversée du village de Poilhes nous arrivons à Capestang.

Description : IMG_3010.jpg
Le canal sans les platanes
Description : IMG_3011.jpg
A l’approche du tunnel de Malpas
Description : IMG_3016.jpg
Description : IMG_3019.jpg

Le tunnel de Malpas

Amarré à Capestang, nous en profitons pour nous ravitailler aux magasins du centre ville. Au fond du port Jazz est là. C’est le bateau que nous avons loué il y a 2 ans et qui est, un peu, à l’origine de notre aventure avec Boréal. Le pauvre Jazz commence à être en mauvais état : décidément les locataires n’ont aucun respect pour les bateaux qu’on leur confit.

Description : IMG_3027.jpg
Boréal à Capestang
Description : IMG_3029.jpg
Visite à Jazz : bateau qu’on avait loué en 2017

 Jeudi 5 septembre : Nous sommes toujours sur le bief de 52kms sans écluses. Nous allons nous avancer jusqu’à Paraza où un port tout neuf vient d’être terminé. La navigation est tranquille mais il faut être vigilants. En effet nous croisons de plus en plus de bateaux de location et avec juste ½ heure d’apprentissage certains n’arrivent pas à naviguer en droite ligne et comme toujours ils naviguent beaucoup trop vite !!

Description : IMG_3033.jpg
Pause déjeuner
Description : IMG_3036.jpg
Traversée de Ventenac Minervois
Description : IMG_3039.jpg
Description : IMG_3037.jpg

Sur le canal du midi                                       Boréal à Paraza

Vendredi 6 Septembre : aujourd’hui c’est le grand jour : ce soir nous serons à Homps. Mais le retour au pays nous rappelle une autre réalité : le vent. Il faudra faire avec une tramontane force 6 avec des rafales à force 8. Et il nous reste 6 écluses à franchir. Avec ce vent violent l’entrée et les sorties dans chaque écluse sont difficiles. Après une journée éprouvante nous arrivons enfin au terme de notre voyage : Homps.

Description : IMG_3042.jpg
Sur le canal : nouvelles plantations d’arbres
Description : IMG_3067.jpg
Traversée d’Argens Minervois
Description : IMG_3075.jpg
Boréal à Homps !!

Notre voyage en chiffres :
Heures de navigation : 313 heures
Jours de navigation : 59
Kms parcourus : env. 1830 kms
Ecluses franchies : 312

Lorsque nous avons débuté ce voyage nous sous estimions ce qui nous attendait. Lorsque l’on y pense et sachant ce qui nous attendait, je me demande si on se serait vraiment lancé.
Aujourd’hui nous n’avons aucun regret et ce fut une expérience formidable et nous sommes prêts à renouveler quelque chose de similaire l’année prochaine. Aujourd’hui nous avons acquis une certaine expérience.
Nous avons traversé 3 pays et avons pu comparer 3 cultures différentes et 3 gestions de navigation différentes : les marins sont les hollandais et la place du bateau dans leur culture est importante. Pour les Belges la place du bateau est moindre, même si elle reste importante en Flandres. Reste les Français : nous avons pu trouver et retrouver quelques traces d’un monde disparu. Celui du monde des mariniers tel que décrit dans la littérature (Simenon par exemple). Alors que le transport fluvial devrait être un métier d’avenir pour lutter contre le réchauffement climatique, il nous a semblé qu’il était beaucoup moindre par rapport aux pays du Nord. Pour ce qui est de la plaisance, et même si certains efforts sont faits, il reste un énorme travail à faire chez nous.
Nous avons pu naviguer sur canaux, sur lacs, sur rivières, sur fleuves. Nous avons été confrontés aux marées sur le bas Escaut (sur l’Elbe et la Weser en 2018). Nous avons été confrontés aux gros trafics de marchandises sur le Rhin, dans la traversée de Anvers, sur le canal du Nord (traversée du port de Hambourg en 2018).
Nos déceptions :
– Le passage des tunnels assez stressant
– Très peu de rencontres sur les canaux du aux langues étrangères en Hollande, en Flandre et très peu de plaisanciers croisés en France. De Valenciennes à Béziers peu de ports de plaisance et dans les ports existants beaucoup d’étrangers : suédois, danois, allemands, anglais, flamands, hollandais … pas très causants …

Nos coups de cœurs :

– La traversée de la Hollande : très belles navigations, sur canaux, rivières et lacs
– La Belgique pour tout les gens sympas qui sont venus nous faire un petit coucou
– La Saône et la halte lyonnaise : voilà une belle rivière où il faudra retourner
– Aigues Mortes et l’Etang de Thau : une belle navigation au niveau de la mer méditerranée

Voilà maintenant nous passons en mode hivernage avec Boréal. A bientôt pour de prochaines aventures.

U
ne traversée Nord Sud de l’Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.