Boréal a passé l’hiver à Gruissan. Nous avons décidé de le sortir de l’eau pour l’hiver et de faire une révision générale de toute la mécanique. Après plusieurs péripéties avec le chantier naval et, bien sur, la crise du Covid 19 nous reprenons possession du bateau le 9 juillet 2020. Moteur revisé, peinture neuve Boréal retrouve à nouveau l’élément liquide. Nous le chargons et c’est le départ immédiat avec Chantal et Jean qui ont décidés de nous accompagner jusqu’à Homps.

Boréal à Gruissan prêt pour le départ

Jeudi 9 Juillet 2020 : Dés la sortie du port Boréal se retrouve tout à son aise en mer. La mer est calme et nous filons vers Port la Nouvelle avant que la nuit tombe.

Au fond la Clape

L’arrivée à Port La Nouvelle se fait sans encombre et nous prenons la direction de l’écluse Sainte Lucie où nous allons passer la nuit.

Traversée de Port La Nouvelle
Boréal à Sainte Lucie

Après une bonne nuit de sommeil nous prenons la direction de Narbonne. Hélas la bonne humeur est de courte durée : juste avant l’écluse de Mandirac nous trouvons un passage d’environ 1 km plein d’algues et de lentilles. Il faut arrêter le bateau au milieu du canal car les filtre sont pleins de petits morceaux d’algues sous forme de lentilles.

Le canal de la Robine plein d’algues

Enfin Narbonne est là : Boréal et son équipage souffle et souhaite revenir sur le canal du Midi au plus tôt.

Boréal à Narbonne

Après une bonne journée de navigation nous voilà à l’embranchement du canal de la Robine et du canal du Midi. Un très bel endroit que nous conseillons vivement d’aller visiter (nous sommes sur la commune de Sallèles d’Aude).

Les premiers mètres du canal de la Robine

Dimanche 2 Août 2020 Boréal est à quai à La Redorte et prêt pour le départ vers Bordeaux.

Boréal à La Redorte

Chantal et Jean nous accompagne sur leur bateau Okavango.

Il a fière allure Okavango

C’est avec un beau temps chaud, mais un vent violent que nous prenons la direction de Carcassonne. Le vent violent rend difficile les entrées dans les écluses : il faut être vigilant. J’espère que le Cers ne va pas nous jouer de mauvais tours. Nous avons un bon Joker qui s’appelle Catherine et qui l’affronte avec calme.

A Trèbes les terrasses et les abords du quai ont été aménagés suite aux inondations de 2018. C’est avec plaisir que nous découvrons les terrasses noires de monde malgré la Covid 19 sur ce nouveau parvis tout neuf.

Dans l’écluse à Trèbes
Traversée de Trèbes

Lundi 3 Août 2020 : Après une navigation sans problème, nous nous amarrons à Carcassonne. Denise nous rejoint alors, pour faire un bout de route avec nous.

Boréal à Carcassonne

Mardi 4 Août 2020 : Départ de Carcassonne. Dés la sortie du port le canal est très encaissé et nous nous retrouvons au fond d’un « canyon ».

Boréal à la sortie de Carcassonne

Et là haut le pont où passe les allées d’Iéna …. Après Carcassonne nous croisons une gabarre en provenance de Vias qui nous passe devant, le temps du repas du midi, et qui file en direction de Toulouse.

Une gabarre dans l’écluse

Les écluses défilent. Nous naviguons de concert avec Okavango. Denise est un équipier modèle et descend du bateau pour nous amarrer dans les écluses.

Entrée dans l’écluse
Dans l’écluse
Remplissage de l’écluse
Alors Denise y a t il un bateau en face ?

Après cette journée chaude et toujours ventée nous arrivons à Bram où nous nous amarrons.

Mercredi 5 Août 2020 : Départ de Bram. Depuis hier après midi, le paysage a commencé à changer. Et d’immenses champs de Tournesol sont apparus.

Champ de tournesol à Bram
Tournesol et blé vu depuis la halte du midi

Au fur et à mesure que nous avançons il y a de plus en plus de platanes. Ils ne sont pas encore touchés par le chancre coloré (Ceratocystis platani). Sous les platanes de l’ombre et c’est tant mieux car il fait de plus en plus chaud et la canicule annoncé depuis plusieurs jours est là.

Des platanes et de l’ombre : le canal du midi
Échelle d’écluses Saint Roch à l’entrée de Castelnaudary

Et c’est l’arrivée à Castelnaudary.

Le grand bassin de Castelnaudary

A suivre …

8 thoughts on “Voyage de Homps à Bordeaux – De Homps à Castelnaudary

  1. Que de souvenirs ! Mais pourquoi s’arrêter à Bordeaux et ne pas continuer jusqu’à Royan et le phare de Cordouan ????
    Donnez-nous encore et encore du rêve
    Albert

  2. Magnifique reportage … on s’y croirait grâce à toutes les photos !
    Merci et bon vent !
    Bises à vous deux – Marie José et Marcel

  3. MERCIIIIIS pour ces magnifiques photos et cette belle aventure.
    On adore les cousins, continuez bien à nous faire rêver et envie…
    Gros bisous Anny et Jpierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.