Seurre : 25 kms au sud de Dijon. Le chantier naval Engine Power se réveille doucement. Le grand portail métallique glisse lentement et Boréal apparaît au milieu d’autres bateaux. C’est le grand jour. Le jour de la mise à l’eau. 4 à 5 personnes s’affairent : un tracteur et une plate forme s’approchent. Boréal est lentement transféré sur la plate forme. 50 mètres plus loin une grue encercle Boréal de ses lanières, le soulève et le dépose gentiment sur l’eau boueuse de la Saône.

Sortie du hangar
Mise à l’eau

Une fois à l’eau c’est Jean Marie qui prend en charge Boréal. Il l’emmène à Lechâtelet où se trouve un ponton privé sur la Saône à environ 1 heure de navigation.

Jeudi 14 Avril 2022 : Nous arrivons à Lechâtelet et nous installons sur Boréal. La première impression est le calme et la tranquillité. En effet le ponton est à proximité du village. Les berges ne sont fréquentées que par les pêcheurs. Nous commençons à préparer notre voyage : cette année nous désirons aller sur La Somme. Nous choisissons pour y aller de prendre le canal des Vosges, le canal de la Meuse, La Meuse et redescendre sur la Somme en empruntant La Sambre qui a été ré ouverte l’an dernier. Mais avant cela nous devons nous rendre à Dublin les 29 et 30 avril. Anne et Jean Marie qui ont leur bateau ici aussi nous demande de rester jusqu’au 7 mai car il y aura la fête du port de Lechâtelet. Ce qu’il faut savoir c’est que, à proximité de St Jean de Losne, Lechâtelet était une étape pour le trafic des péniches commerciales. Le village était alors beaucoup plus vivant qu’aujourd’hui avec commerces, restaurant, etc, …

Boréal pavoisé pour la fête du port de Lechâtelet

De retour de Dublin, nous préparons Boréal pour la fête du port. Après les discours des officiels, le verre de l’amitié et une grillade sont partagés entre tous les équipages des bateaux venus pour cette fête.

Lundi 9 mai 2022 : c’est le départ. La première étape sera courte et nous nous arrêtons à St Jean de Losne. Une bonne remise en main.

Un des derniers commerces que nous croiserons nous trémate.

Mardi 10 mai 2022 : c’est à St Jean de Losne que commence la Petite Saône que nous allons remonter jusqu’à Corre. La navigation est ici très agréable. La Saône est encore large et sinueuse. Nous faisons halte à Auxonne. Petite ville bourguignonne, c’est ici que Napoléon Bonaparte a fait ses études militaires.

Église d’Auxonne

Mercredi 11 mai 2022 : Les écluses commencent à se rétrécir. La dernière écluse grand gabarit se trouve à Seurre. La petite Saône, rivière bucolique à souhait.

Bain de sabots pour mesdames les vaches

Nous faisons halte à Gray. Nous nous amarrons sur les quais à proximité du camping. Gray est une petite ville assez animée avec de nombreux commerces au centre ville. L’architecture est typiquement bourguignonne.

Gray : l’Église et l’Hôtel de Ville

Jeudi 13 mai 2022 : Nous quittons Gray en direction de Ray sur Saône. La petite Saône est ici assez sauvage et de nombreuses forêts la borde.

La Petite Saône

Très vite nous approchons du tunnel de Savoyeux : décidément on ne s’y fait pas : des bateaux sous la terre … cela nous apparaît toujours aussi absurde.

Entrée du tunnel de Savoyeux
Dans le tunnel de Savoyeux

Arrivé à Ray sur Saône les pontons sont occupés par deux grandes plaisances et un autre bateau : pas de place pour nous … Nous continuons donc sur Soing. Après une petite heure nous nous amarrons au ponton de Soing. Une surprise nous attend : quelques bénévoles ont construit une maquette de la Tour Eiffel, à l’échelle du 1/20ème, pour symboliser la France à la fête Eurosaône en 1992. Elle fait 16m de haut et pèse 2500 kg : quand même …

La tour Eiffel à Soing !!

L’ouvrage est assez impressionnant et surveille de sa hauteur, le ponton de Soing.

Coucher de soleil à Soing

Vendredi 14 mai 2022 : Nous continuons sur la petite Saône. La navigation est toujours aussi agréable et les berges restent toujours aussi sauvages. Un nouveau tunnel se présente à nous : c’est le souterrain de St Albin. Cette fois ci c’est Jean Michel qui s’y colle. Rester concentré sur la sortie … là bas au fond … ne pas donner de coup brusque à la barre … en finesse … effleurer la barre du bout des doigts … un poil à droite, un poil à gauche … voilà c’est bientôt fini … c’est la sortie … ouf pas de casse !

Une dernière écluse et nous voilà à Port sur Saône où nous nous amarrons au port de la Maladière.

Le port de la Maladière à Port sur Saône et son phare du bout de ponton

Samedi 15 mai 2022 : dans la traversée de Port sur Saône le canal de dérivation de la petite Saône est plein d’herbes et de plantes aquatiques. Il faut faire attention à bien naviguer dans l’axe du canal.

Nous rejoignons rapidement la petite Saône. Elle commence à se rétrécir, mais la navigation est toujours agréable.

La petite Saône commence à devenir vraiment petite
En approche de l’écluse de Conflandey
Une trouée dans la berge de la petite Saône
Chapelle au bord de la petite Saône (Montureux Les Boulay ??)

C’est samedi et tout le long du parcours de nombreux pécheurs tentent leur chance. Au pont de Cendrecourt Boréal est pris pour cible par de jeunes imbéciles alcoolisés qui envoient des projectiles sur le bateau. Heureusement rien de grave mais ce n’est pas la première fois que cela se produit.

Pécheurs sur la petite Saône

En milieu d’après midi nous arrivons à Corre qui marque la fin de la petite Saône et la fin de la Saône navigable. Amarrés au ponton d’accueil de la marina nous allons passer ici quelques jours avant de reprendre notre voyage.

Corre
Boréal à Corre

Naviguer sur la petite Saône a été un vrai régal : bucolique et large à la fois, avec de nombreux pontons et de magnifiques petites villes et villages bourguignons. Prochaine navigation : le canal des Vosges.

A suivre …

8 thoughts on “Sur la Petite Saône

  1. Une jolie reprise !!! Merci pour ce reportage toujours agréable à lire et accompagné de jolies photos ! Sommes encore en Irlande 🇮🇪 ☘️: très beau, on a du mal à rentrer ….🤣
    Bisous à vous 2. Les Marrien

  2. Merci de nous inviter à bord pour partager quelques escales en votre compagnie – ça nous permet de nous évader un peu des réalités quotidiennes.

  3. Merci à vous deux, Catherine et Jean-Michel, pour le plaisir que vous me donnez et….. aussi….. pour la qualité des prises de vues et vos commentaires.
    A bientôt le plaisir de vous suivre.
    Guy NAJADE – Lattes

  4. Que la France est belle!!!! Merci pour les belles photos et chouets commentaires; Bonne continuation xxx

  5. Coucou les cousins 👍👏nous sommes contents de vous retrouver et d avoir des magnifiques photos bravooo que du bonheur 🥹
    MERCIIIIIS à vous de nous faire suivre votre périple, on adore 🥰 gros bisous à vous deux portez-vous bien 🤩 à bientôt
    Anny et Jpierre

  6. Petite Saône. Nous y passons la majeure partie de nos navigations depuis de nombreuses années. Belles photos! Une précision Montureux les Baulay et non Boulay 🙂
    Pour les vues d’Ecosse: pourquoi ne pas documenter là où les photos ont été prises?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.