Jeudi 17 Septembre 2020 : départ de Toulouse. Après une bonne nuit de repos nous repartons. Cette fois nous avons bel et bien quitté le canal latéral de la Garonne et nous retrouvons le canal du midi. La traversée de Toulouse se passe sans problème et, très vite, c’est de nouveau le défilé des péniches maisons amarrés le long du canal.

Quelques exemples de péniches maisons …

Après 2 heures de navigation c’est la première écluse ovoïde du canal du midi que nous retrouvons. C’est la n°8 de Castanet, d’une profondeur de 5.00m que nous passons facilement.

Au fond de l’écluse de Castanet
Écluse de Castanet pleine

Nous avançons rapidement. Nous retrouvons un canal du midi très bucolique, ombragé, sinueux, et avec de très belles écluses bien intégrées dans leur environnement. Seul bémol de temps à autre l’autoroute A 61 se rapproche du canal et l’on entend la circulation, mais rien d’envahissant.

Le canal du midi
Passage sous un pont
Image typique du canal du midi

Nous faisons une halte à Negra. La base Locaboat a été abandonné pour l’hiver et le long ponton est pour nous.

Vendredi 18 septembre 2020 : départ de Négra. Alerte météo : les orages nous rattrapent et seront sur Castelnaudary ce soir. Il vaut mieux être amarrés avant. La navigation est rapide, avec des écluses vides ce qui nous permet d’avancer rapidement et c’est vers 17 h que nous arrivons à Castelnaudary.

Orage à Castelnaudary
La lune ? Non le pont de Castelnaudary éclairé la nuit.

Nous restons une journée à Castelnaudary. Repos et avitaillement.

Le matin sur le garnd bassin de Castelnaudary

Dimanche 20 Septembre 2020 : Départ pour Bram. Nous avons rendez vous à Bram avec Brigitte et Luc pour la journée du 21. A Bram, nous profitons de la présence de la base Locaboat et de leur mécano. En effet depuis Toulouse le moteur ne tourne pas bien rond. Le système de refroidissement a des ratés : rien de bien grave mais quand même … Après démontage nous changeons la turbine qui semble avoir souffert des saletés rencontrées sur le canal à Toulouse.

La turbine qu’il faut changer

Mardi 22 septembre 2020 : Départ de Bram. C’est avec une turbine neuve que nous partons de Bram. Cette fois le moteur tourne bien rond. Direction Carcassonne.

La triple écluse de Vivier
Boréal amarré pour le repas du midi

Mercredi 23 Septembre 2020 : départ de Carcassonne pour Marseillette. La navigation continue bercé avec le ronron du moteur et ponctué par les écluses que nous descendons rapidement.

Le canal au pied des falaises sur le bief de Marseillette
Le joli bief de Marseillette avec sa végétation luxuriante

Jeudi 24 Septembre 2020 : départ de Marseillette. Ce soir nous dormirons à Homps. De nouveau la météo nous force un peu le train. Demain il est prévu une tramontane de 70km/h avec des rafales à plus de 100 km/h.

En approche d’Homps
Le port d’Homps
Boréal à Homps

Nous pensions prolonger notre voyage jusqu’à l’étang de Thau. Mais les conditions climatiques (vent violent et pluie) nous retiennent et nous nous amarrons à Homps en attendant des jours meilleurs.

Cette année nous avons parcouru le canal royal du Languedoc et le canal latéral à la Garonne jusqu’à Bordeaux et dans les deux sens, aller et retour. Nous aurions aimé pousser jusqu’à l’estuaire de la Gironde, mais franchement notre manque d’expérience des marées et de la navigation maritime nous a retenu.

Nous avons souffert de la canicule d’un bout à l’autre du voyage malgré les parties ombragées que nous avons traversé. Nous avons fait de belles découvertes et de beaux tronçons du canal. D’abord le canal du midi et un très beau bief, celui de Naurouze : de l’écluse de la Mediterranée à celle de l’Atlantique. De beaux paysages et où l’on sent l’histoire du canal. La découverte de Moissac et de Valence d’Agen, des villes au charme historique et accueillantes. Du pont canal sur la Garonne après Agen, jusqu’à Castets : le canal est plongé dans une végétation luxuriante, traverse de beaux paysages et la présence de toutes ces guinguettes et restaurants au bord du canal en font un endroit très vivant. Bordeaux une très belle ville, une architecture imposante et une population jeune qui anime les rues, cafés et restaurants.

Nous attendons toujours une fenêtre météo pour aller sur l’étang de Thau. Et puis nous passerons en mode hivernage avec Boréal et nous commençons à préparer le voyage de l’année prochaine.

A bientôt pour de nouvelles aventures et de nouvelles découvertes.

4 thoughts on “Voyage de Homps à Bordeaux – Le retour – 2ème partie

  1. Passionnant. Vous êtes repassés près de chez nous (écluse du Negra), nous étions à ce moment là en Normandie, je suppose que vous avez jeté un coup d’œil à hauteur de Gardouch et son restaurant où nous avons passé une belle soirée.

  2. C’était super de nous avoir tenu en haleine tout au long de votre longue escapade vers l’Océan et retour.
    Bonne hibernation et, je l’espère, à l’année prochaine dans notre vallée mosane ?

  3. Super article ! Grace auquel, ma mamie, ma cousine et moi-meme avons decide de nous lancer dans cette aventure dans deux semaines ! En esperant que cela ce passe aussi bien que vous, merci pour cette article pleins de bons conseils. Oui c’est un super article qui donne beaucoup d’aide a la preparation du voyage. Je ne ferais pas la totalite fin aout, juste quelques bons coins reperes par Google Eartz, et grace a ce Blog et a l’info donne, ici, avec l’appli « Canal du Midi » Je serais accompagne de ma chienne BBS et de sa remorque a suspension avec laquelle J’espere que nous ne galererons pas trop. Ah ! J’oubliais de vous dire que je m’y rendrais qu’ayant un Camping-car, d’ou le fait de ne faire que des portions selectionne. A mon retour, je vous ferais part de la galere ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.