Alors où en étions nous déjà ? Ah oui ! Nous étions partis sous le soleil méditerranéen et maintenant nous voilà de retour à Bruges. Retour en Belgique donc.

Description : IMG_1334.jpg

Premières frites à la baraque à frites de Charleroi !

Boréal est toujours là et nous attend patiemment. Mais là les nouvelles ne sont pas bonnes. Lors de notre dernière étape de Gand à Bruges la pompe à eau nous a lâché. Et les réparations que nous avions commandées n’ont pas été faites et maintenant il faut commander une nouvelle pompe avec des délais de 15 jours !!

Nous sommes patients et attendons donc pendant 3 semaines en visitant Bruges et ses environs et en particulier Oostende où nous pouvons prendre le tram qui peut nous amener jusqu’à Nieuwpoort.

Description : IMG_1335.jpg

La gare d’Oostende

Description : IMG_1348.jpg

La plage d’Oostende

Lors de la visite de Philippe et Patsy nous profitons de leur voiture et visitons Damme charmant village au nord de Bruges.

Description : IMG_1364.jpg

Damme : Ancien canal aujourd’hui abandonné – Place centre du village

Description : IMG_1394.jpg
Description : IMG_1392.jpg

Niewpoort : Dans le tram – un bateau de pêcheur à sec

Description : IMG_1093.jpg

Ciel bleu sur la mer du nord Heureusement il a fait très beau et même très chaud (canicule) ce qui nous a permis de profiter de cette région pleinement.

Mardi 9 Juillet : C’est le grand jour. Boréal reçoit sa nouvelle pompe à eau et une heure après cette délicate opération nous partons : direction le sud !

Description : IMG_1466.jpg

Boréal navigue à nouveau : direction le sud

Nous retournons à Gand pour rejoindre l’Escaut. Nous avions projeté de passer par la Meuse et le canal des Vosges. Malheureusement VNF nous apprend que, en raison d’un manque de ressource en eau, ceux ci seront fermés après le 14 Juillet. Nous changeons d’itinéraire et il nous faudra suivre l’Escaut jusqu’en France. L’Escaut que nous avions pris dans sa partie inférieure avec ses marées et ses bancs de sable qui bouge d’un jour à l’autre … et que nous ne pensions pas revoir de si tôt.

Mercredi 10 Juillet : départ de Gand sur l’Escaut canalisé direction Tournai. Pour le trafic commercial c’est la route vers la France et le canal du nord qui va, d’une part vers Dunkerque et de l’autre vers le bassin parisien. Très vite nous croisons de plus en plus de péniches. Et le passage des écluses devient compliqué. Comme d’habitude nous entrons dernier dans les écluses mais celles ci sont bien garnies (environ 5 à 6 péniches par écluse) et nous sommes très proches d’elles. Et lorsqu’elles démarrent nous sommes parfois bien chahutés.

Jeudi 11 Juillet : But de la journée : atteindre la frontière française. Nous poursuivons sur l’Escaut canalisé toujours en compagnie de grosses péniches. Nous passons en Wallonie à la 2ème écluse : il faut de  nouveau se déclarer à l’éclusière mais cette fois c’est en français.

Description : IMG_1470.jpg
Description : IMG_1471.jpg

Sur l’Escaut : Bouchon de péniche à l’entrée d’une écluse – Tournai : le pont des Trous

Après Péronnes nous passons en France : aucune différence dans le paysage ni dans l’architecture des quelques maisons que nous croisons. Pas de halte possible avant Valenciennes alors nous continuons et devons passer 3 écluses où nous sommes à nouveau chahutés par les péniches françaises cette fois. Nous discutons avec un marinier du chnord et avons les pires difficultés pour comprendre ce qu’il dit (heiiiiiiin !). Enfin c’était peut être pareil pour lui avec notre accent de Lézignan.

Vendredi 12 juillet : après une bonne nuit de sommeil nous quittons Valenciennes. Après 3 écluses sur l’Escaut canalisé nous bifurquons sur le canal de St Quentin en direction de Cambrai.  En fait ce canal est toujours l’Escaut qui prend sa source entre Cambrai et St Quentin. A la première écluse on nous confie une télécommande : nous piloterons ainsi les écluses à passer.

Description : IMG_1474.jpg
Première écluse sur le canal de St Quentin
Description : IMG_1479.jpg
Paysage bucolique

Enfin plus de grosses péniches. Elles passent par le canal de Sensée et le canal du nord qui sont plus rapides. La navigation est beaucoup plus agréable malgré les écluses rapprochées et nous arrivons le soir à Cambrai où un petit port nous attend. Nous passons 2 jours à Cambrai (repos et ravitaillement).

Description : IMG_1510.jpg
Description : IMG_1506.jpg

Cambrai : l’écluse     –       Le beffroi

Lundi 15 juillet : Nous devons passer par le tunnel de Riqueval. Nous avons pris rendez vous avec la VNF pour passer mardi à 9h30. Nous sommes très intrigués par ce tunnel et nous quittons Cambrai assez tôt car nous devons être à l’entrée du tunnel le soir. La navigation est agréable mais rapidement les écluses se rapprochent et elles sont toutes montantes. Après 17 écluses nous arrivons à l’entrée du Tunnel.

Description : IMG_1529.jpg
Description : IMG_1530.jpg

Le grand souterrain de Riqueval

Le grand souterrain de Riqueval fait exactement 5670 m de long. Pour le traverser nous allons former un convoi avec 8 autres bateaux et nous serons tirés par un toueur. C’est un remorqueur électrique qui avance grâce à une chaine se trouvant au fond du canal. Le tunnel réalisé au XIX siècle n’a aucune cheminée ni aucune aération. Interdiction d’allumer nos moteurs thermiques. Voilà pourquoi le toueur est électrique.

Mardi 16 juillet : Préparation du convoi : les bateaux sont positionnés dans l’ordre du plus lourd au plus léger. Chaque bateau est amarré au précédent par des amarres croisées. Nous sommes en milieu de ce convoi de 9 bateaux. Le toueur attrape le premier bateau et c’est parti …

Description : IMG_1538.jpg
Description : IMG_1539.jpg

Préparation du convoi

Description : IMG_1544.jpg
Description : IMG_1554.jpg

Entrée dans le tunnel   –   Dans le tunnel

Description : IMG_1561.jpg

Le toueur

Il aura fallu 1h45 pour traverser le tunnel. Bien que le tunnel soit droit comme un i, le convoi à l’arrière décrit une sinusoïde et tangue tantôt à tribord tantôt à bâbord. Les moteurs étant éteints nous n’avons aucun contrôle sur le bateau si ce n’est nos petits bras musclés. Avec 2 gaffes nous avons écarté le bateau des parois sur toute la longueur du tunnel dés qu’il s’en approchait de trop. Vigilance. Vigilance …

Un deuxième tunnel nous attend à 5 km de celui ci : le tunnel de Tronquoy. Cette fois ci pas de convoi : nous piloterons le bateau moteur allumé. Le tunnel est ventilé et fait 1000 m de long. C’est Catherine qui s’y colle : maintenir un cap sans dévier pendant 1 km sur 6m30 de large … faut arrêter de respirer et rester zen. C’est ce qu’elle fait …

Description : IMG_1565.jpg
Description : IMG_1569.jpg
Description : IMG_1573.jpg
Description : IMG_1579.jpg

Souterrain de Tronquoy

Nous continuons avec 6 écluses et la traversée de la ville de St Quentin. Le port de plaisance se trouve au milieu d’une zone industrielle. Affreux !
Après l’écluse de Fontaine le coin nous plaît et c’est là que nous passerons la nuit.

Description : IMG_1587.jpg

A suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.