Boréal à Homps

« … Écoute on va aller faire demi tour dans le bassin des locations Le Boat … » Tout doucement Boréal s’éloigne du quai où il a passé l’hiver. L’air est frais en ce matin d’avril. Boréal glisse lentement sur l’eau et passe sous la passerelle bleue.

Boréal quitte son port d’hivernage
Une dernière fois nous allons traverser le port d’Homps

ll fait son demi tour et revient sur ses pas en direction de la première écluse. A cette heure matinale, seul le chant des oiseaux vient perturber le léger clapotis de Boréal sur l’eau. Nous traversons tout doucement le port d’Homps. Le village est encore endormi et, les péniches amarrés là depuis l’automne, le sont encore plus. Nous passons devant le Saint Ferreol, Adagio, la péniche Berinda et d’autres bateaux que Boréal a côtoyé tout l’hiver. Nous passons le pont en silence : pas un bruit, pas une voiture, pas de piétons, pas d’aboiements de chiens … Au revoir Homps et à l’automne prochain …

Bye bye Homps

Jeudi 8 Avril 2021 : Ça y est ! C’est reparti. Nous sommes à bord de Boréal depuis plus d’une semaine. L’avitaillement a été long : un petit peu tout les jours. Il ne faut rien oublier : nous partons pour 5 mois minimum. Direction La Saône : nous ne sommes toujours pas décidés de notre prochain hivernage. Nous remontons dans le Nord ayant visité les canaux du midi d’Aigues Mortes à Bordeaux. C’est quand même avec un petit pincement au cœur que nous quittons Homps. Nous nous étions habitués à voir la proue de Boréal tous les jours amarrés au port.

C’est déjà la première écluse. L’ éclusier et son écluse sont aussi endormi que nous : la porte aval refuse de bouger. Il insiste et appui sur ses boutons nerveusement : ça y est, ça bouge, elle se ferme …

Et puis c’est l’écluse de l’Ognon. Là … pas d’éclusier : il doit boire son café ! Ah le voilà qui sort. On s’est amarrés pour rien …

Devant l’écluse de l’Ognon

Nous aussi nous avons hiverné et on sent que l’hiver est encore là. Mais les réflexes reviennent très vite et nous passons les écluses de Pech Laurier et Argens sans problème.

En allant vers Pech Laurier

Dans le bief d’Argens Minervois, les berges rive droite ont été refaites. Les plantations de peupliers donnent une autre allure au canal du Midi. C’est le nouveau visage du canal, auquel il faudra s’habituer.

Nouvelles plantations de peupliers le long du canal du midi

Nous voilà sur le grand bief qui fait 53 kms. Prochaine écluse Fonsérane : mais nous ne sommes pas encore là. Pour l’instant nous avons décidé de nous arrêter chez François pour lui faire un petit au revoir. il habite au bord du canal à Paraza et tient une galerie d’art qu’il a créé dans une ancienne cave. il s’y déroule toujours de belles expos. Malheureusement que ce soit en 2020 ou en 2021, ce satané COVID a frappé et beaucoup d’expos ont été annulés.

Boréal à Paraza
Le Clap à Paraza
Une œuvre devant la porte de la galerie fermée pour cause de covid

Après plusieurs coups de corne de brume, François apparaît à sa terrasse : « … il faut que je parte : il a gelè dans les vignes et je dois aller constater les dégâts… » Effectivement il a gelè la nuit dernière mais nous ne pensions pas que ce fut aussi terrible. Toutes les vignes en bord d’Aude ont été gelées pendant la nuit précédant notre départ.

Nous avons le canal du midi pour nous tout seul. C’est le confinement et les locations et les péniches hôtels ne circulent pas. Nous sommes confinés sur le bateau et nous n’avons pas le droit de nous éloigner de plus de 10 kms du bateau. Mais le bateau peut naviguer : enfin ça c’est la théorie et nous croisons les doigts pour ne pas rencontrer la marée chaussée, car je sens qu’on aurait du mal à leur expliquer ce concept …

Nous naviguons pour le restant de la journée. Nous traversons Ventenac en Minervois, Le Somail, Argeliers. Le soir c’est l’amarrage à Capestang.

Vendredi 9 Avril 2021 : Départ pour Fonseranes. Rendez vous a été pris pour le passage des écluses le lendemain à 9h. Après une courte navigation, avec la traversée de Poilhes, nous arrivons devant l’entrée du tunnel de Malpas. Un bateau dans un tunnel : cela reste toujours paradoxal pour nous.

Le tunnel de Malpas est là
Dans le tunnel de Malpas

La navigation est calme et agréable les ponts se succèdent et en particulier celui de Colombiers, à peine plus grand que celui de Capestang.

Sous le pont de Colombiers

Et puis c’est l’arrivée à Fonseranes. Nous nous amarrons au ponton des bateaux à passagers (absent en raison du confinement). Nous allons passer la nuit là en attendant la descente des écluses demain. En cette fin d’après midi nous allons nous promener et visiter les écluses oubliées de Fonseranes. A sa création le canal descendait jusqu’à l’Orb. Là les bateaux empruntaient le fleuve : un chenal de navigation était maintenu à niveau par la chaussée du Pont Rouge. On retrouvait alors le canal au bout de ce chenal et il permettait la traversée de l’Orb. Ce n’est qu’en 1856 que le pont canal est créé pour le franchissement du fleuve et la création du port de Béziers. L’écluse de Fonseranes comptaient alors 8 bassins (6 aujourd’hui). Les bassins sont encore visibles aujourd’hui ainsi que l’embranchement sur l’Orb.

Une des écluses abandonnées de Fonseranes
L’embranchement du canal de Riquet avec l’Orb
L’ancien canal en dessous des écluses de Fonseranes
Les écluses de Fonseranes vues d’en bas
Projection sur le bâtiment : hommage à Paul Riquet

Samedi 10 Avril 2019 : Nous nous engageons dans le premier bassin. Nous sommes seuls et 3 éclusiers sont là pour nous faire descendre les différents bassins.

Boréal dans le premier bassin
Les écluses de Fonseranes vues d’en haut
Passerelle au milieu des écluses de Fonseranes

Dés la sortie de Fonseranes nous nous retrouvons sur le pont canal. et c’est la descente sur le port de Béziers. Une mauvaise surprise nous attend : le port est envahi d’algues. Pas assez de circulation de bateaux en raison du confinement nous dit l’éclusière. Heureusement que nous n’avons pas décidé de passer la nuit là !

Passage sur le pont canal
Dans le port de Béziers : des algues

La navigation se poursuit et une petite pluie fine s’est installée pour le restant de la journée. Villeneuve les Béziers, Portiragnes, l’écluse ronde d’Agde et puis c’est la dernière écluse du canal du midi : Bagnas. Partout les éclusiers sont présents et nous font passer : ils confirment : nous sommes bien les seuls sur le canal aujourd’hui. Il est tard, le ciel est bas et nous nous amarrons à la sortie de l’écluse de Bagnas.

Boréal à Blanas

Dimanche 10 Avril 2021 : La météo nous avait prédit un peu de soleil … Mais c’est raté ! De la pluie et du vent pour entrer sur l’Étang de Thau … Le dernier tronçon du canal du midi se fait avec les essuies glaces et une toute petite visibilité.

Bientôt l’Étang de Thau
Au fond Marseillan !

En raison d’un vent de sud-sud-est fort, c’est avec beaucoup de difficulté que nous nous amarrons à Marseillan. Demain ce sera pire, enfin c’est ce que dit la météo …

A suivre …

Boréal à Marseillan

7 thoughts on “Sur le Canal du Midi – De Homps à Marseillan

  1. 👍👏🎉super les cousins MERCIIIIIS pour les magnifiques photos, profitez bien ☺️ vous avez raison très belle aventure ;
    Prenez soin de vous de gros bisous Anny et Jpierre

  2. Bravo Jean Michel
    Belle promenade avec de belles photos, j’adore la troisième…….
    Compliments et merci pour cette escapade
    Dans l’attente du plaisir de se retrouver au PCCN
    Amitiés
    Bernard TRILLES le vice

  3. Belle narration, avec toujours les photos au top… on vous suit de loin, sommes à Negra … envisageons le week-end de l’ascension à Carcassonne … bonne navigation.

  4. Hello, hello
    Ça y est, les panneaux sont en place, énergie verte, prêt pour les nouvelles aventures, en tout cas, moi je le suis, je suis déjà impatient 😊
    Bizes à vous deux 😉

  5. Vous allez vous régaler sur la saone.ma mère habite à 20 km au nord de Lyon,à Fleurieu sur saone,peut être l’occasion de vous rencontrer ?
    J’y vais tous les mois.bon vent!

  6. Bonjour à vous deux. Nous avons regardé avec grand intérêt votre premier reportage. Splendides photos. Vous devenez de grands navigateurs.
    Nous espérons que votre aventure se poursuivra sans embûche. Ici tout va bien, nous avons vu Chantal mercredi. A bientôt pour d’autres nouvelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.